Patient diabétique : comment le traiter lorsqu’il à plus de 65 ans ?

le diabète

L’incidence du diabète de type 2 est en augmentation continue en raison des taux élevés d’obésité dans la population générale et l’espérance de vie qui augmente constamment. Comme les jeunes, les patients âgés atteints de diabète sont à risque de complications micro et macrovasculaires de la maladie (l’infarctus du myocarde aigu, l’insuffisance rénale, la neuropathie, la rétinopathie).

Le traitement de cette catégorie de patients est particulièrement difficile en raison de :

🔸 Maladies supplémentaires

🔸 De nombreux médicaments qu’ils prennent

🔸 De leur fonction cognitive réduite

🔸 De la baisse de la fonction rénale

🔸 De la dépression coexiste qui est très fréquente.

 

Pour traiter le diabète sucré chez les personnes âgées, il faut éviter les épisodes hyperglycémiques et hypoglycémiques et traiter les facteurs de risque et les complications de la maladie.

De plus, il ne faut jamais ignorer l’interaction avec les autres médicaments que le patient prend. Chez les patients âgés en bonne santé, une cible d’HbA1c <7,5% est recommandée.

💉 Chez les patients avec multiples comorbidités et espérance de vie limitée à 10 ans la cible d’HbA1c doit être <8%. Chez les personnes très âgées avec une espérance de vie très courte le taux d’hémoglobine glyquée jusqu’à 8,5% est recommandé, tout en réduisant le risque d’hypoglycémies et les valeurs extrêmes >300 mg/dl de glucose, qui peuvent provoquer une déshydratation et mettre en danger la vie du patient .

⚠️ Il faut souligner que certaines maladies fréquentes chez les personnes âgées comme l’anémie, l’insuffisance rénale chronique et les maladies chroniques du foie peuvent influencer le taux d’hémoglobine glyquée et en fausser l’interprétation.

 

Voir plus : Fumer quand on a du diabète sucré : 9 raisons d’arrêter 

 

🎯 Objectifs dans le traitement du diabète chez les personnes âgées

Notre principal objectif dans le traitement de la maladie chez les patients âgés consiste à éviter les hypoglycémies, puisque ce groupe de patients présente des symptômes plus fréquents liés au manque de glucose (étourdissements, faiblesse, confusion) par rapport aux symptômes du système nerveux autonome (tachycardie, sueurs, tremblements) et par conséquent les épisodes ne peuvent pas diagnostiqués directement. Cela augmente le risque d’événements cardiovasculaires ainsi que les chutes entrainant un risque accru de fractures.

Pour ces raisons, les sulfamides hypoglycémiants, les méglitinides et l’insuline doivent être administrés avec prudence chez les personnes âgées.

 

Ensuite, un objectif très important est d’éviter les événements cardiovasculaires, qui sont plus fréquents et plus graves aux personnes âgées. Les mesures pour les prévenir comprennent :

⚡️ La régulation du taux de sucre dans le sang

⚡️ L’arrêt du tabac

⚡️ L’exercice

⚡️ La régulation de la pression artérielle

⚡️ L’administration des statines et de l’aspirine.

 

▶️ Le traitement initial de la maladie est la bonne alimentation et l’exercice physique, avec une restriction calorique chez les patients obèses et au moins 30 minutes d’activité physique d’intensité modérée (marche rapide) cinq fois par semaine chez les patients n’ayant pas de contre-indication ◀️

 

prévention du diabète

 

 

💊 Le diabète sucré et les médicaments

Le diabète dit sucré est une maladie liée à une défaillance des mécanismes biologiques de  régulation de la glycémie ,  concentration de  glucose dans le sang. Cette maladie se manifeste par une augmentation sensible de la glycémie, et peut être causée par des facteurs génétiques ( voir héréditaire ) ou se développer suite à une mauvaise hygiène de vie. Cependant, les causes du diabète dans la grande majorité des cas n’ont pas encore d’explication logique. 

Plusieurs défaillances existent et caractérisent des formes de diabète différents. Les symptômes et les complications peuvent être variables selon l’ou les mécanismes défaillants. 

En cas diabète de type 2 et si les mesures hygiéno-diététiques n’ont pas suffi à contrôler la glycémie, plusieurs classes de médicaments peuvent être utilisées pour diminuer la concentration de sucre dans le sang. Elles ont différents modes d’action : amélioration de la sensibilité des muscles et du foie à l’insuline, stimulation de la production d’insuline ou apport de celle-ci, diminution de l’absorption des sucres par l’intestin. Certaines classes comportent des médicaments pris par la bouche (antidiabétiques oraux) et d’autres des médicaments injectables.

Selon le stade de la maladie, ces médicaments peuvent être prescrits seuls (monothérapie) ou en association (bi- ou trithérapie).

Les médicaments qui améliorent la sensibilité à l’insuline :

Ces familles de médicaments agissent en améliorant l’efficacité de l’insuline présente dans le sang.

💊 La metformine (famille des biguanides) 💊

Cette substance améliore l’efficacité de l’insuline, en particulier au niveau des muscles et du foie (qui constituent les réserves de sucre). La metformine est très utilisée comme premier traitement chez les diabétiques de type 2 (en particulier ceux en surpoids), lorsque les modifications des habitudes alimentaires et l’activité physique ne sont pas parvenues à contrôler le taux sanguin de sucre. Elle est utilisée depuis des années et a fait ses preuves, tant pour réduire le taux de sucre dans le sang que pour prévenir les complications cardiovasculaires du diabète de type 2.

Un contrôle régulier du fonctionnement des reins est nécessaire pendant le traitement. La metformine doit être interrompue quelques jours avant une radiographie utilisant de l’iode ou une anesthésie générale (sauf en urgence), et reprise quelques jours après.

Pour réduire ses effets indésirables (diarrhée pendant la première semaine de traitement), il est préférable de prendre des doses progressivement croissantes et de les ingérer au milieu ou à la fin d’un repas.
Lorsqu’elle ne suffit pas à contrôler la glycémie, la metformine peut être utilisée en association avec les médicaments stimulant la production d’insuline (sulfamides hypoglycémiants, glinides) ou avec l’insuline.

 

📣 Que doit savoir un patient lorsqu’il prend des médicaments ?

🔸 Les patients prenant des comprimés doivent contrôler les taux de glucose 2-3 fois par semaine, tandis que ceux prenant de l’insuline doivent les contrôler chaque matin avant manger et deux heures après les repas s’ils reçoivent de l’insuline prandiale.

🔸 Ceux qui prennent des comprimés doivent faire des examens tous les 6 mois pour contrôler l’HbA1C, la créatinine, le taux de filtration glomérulaire, les lipides et les électrolytes tandis que les patients traités par insuline doivent vérifier le taux d’HbA1c tous les trois mois.

🔸 Le contrôle des complications de la maladie (infarctus du myocarde, maladie vasculaire périphérique, neuropathie et rétinopathie) doit se faire sur une base annuelle sauf si le patient a déjà présenté des complications.

 

Médicaments diabète

 

⚡️ En résumé, le traitement du diabète sucré chez les personnes âgées est particulièrement complexe, car ils font face à diverses maladies supplémentaires qui empêchent la régulation du diabète et par conséquent, nos objectifs doivent être plus flexibles pour éviter l’hypoglycémie et les taux de glucose élevés.

 

Si vous désirez plus d’informations , n’hésitez pas à prendre rendez-vous chez un endocrinologue ou un diététicien.

Rédigé par l’équipe doctoranytime.be