Trouble délirant (délire)

trouble délirant (délire)

Information sur le trouble délirant

Qu’est-ce que le trouble délirant

Le trouble délirant est l’un des principaux symptômes d’un trouble psychotique aigu. Si on voulait donner une définition plus détaillée du délire, on pourrait dire que c’est un bavardage décousu. Tout d’abord, le délire apparaît comme une psychose, mais en général il s’agit surtout de gens qui parlent tout seuls. En psychiatrie grecque moderne le terme “délire” est utilisé pour désigner l’absurde, l’illusion et l’imagination d’une personne qui croit avoir des perceptions qu’elle n’a pas réellement.

Ceci est une conviction personnelle erronée qui est maintenue malgré la présence de preuves évidentes de son irréalité. Ces personnes sentent qu’ils sont menacés ou injustement condamnés, c’est-à-dire qu’ils présentent des idées délirantes de persécution. En plus, il y a d’autres personnes qui ont des idées délirantes d’influence, selon lesquelles leurs pensées ou leurs sensations sont ressenties comme n’étant pas propres au sujet mais imposées par une force extérieure comme la télévision ou la radio.

D’autres personnes présentent des idées délirantes de grandeur qui impliquent de la part du sujet un sentiment exagéré de son importance ou de ses relations privilégiées avec une personne célèbre. Les délires somatiques sont le type de délire durant lesquels la personne est atteinte d’une imperfection physique ou d’une affection médicale générale. Le délire peut être organisé ou non, complexe, logique ou totalement improbable et irréaliste.

Le délire se traduit par une perte de l’ego et la personne se sent menacée par quelqu’un ou quelque chose. Au contraire des troubles obsessionnels compulsifs, la personne en délire implique l’environnement d’une manière très active, souvent menaçant, critique ou désobligeant. Dans des situations plus faciles ou avant l’apparition de délire de persécution, la personne a l’impression d’être le centre d’attention de certaines personnes qui se moquent de lui et le critiquent et elle ne peut pas comprendre qu’ils ont envie de lui faire de mal.

Les causes du délire

Le délire est un trouble d’origine psychosociale et apparaît souvent à cause d’épisodes de violence psychologique ou physique, d’une éducation trop stricte ou perfectionniste et d’un manque de confiance de base. Ce pour cela que la personne qui délire pense que l’environnement devient de plus en plus hostile et potentiellement dangereux.

Les symptômes du délire

Les troubles du contenu de la pensée reflètent les croyances et les idées du patient ainsi que son interprétation des stimuli. Ceux-ci concernent les illusions, les idées délirantes d’influence et idées délirantes de référence. Le contenu des idées délirantes est très variable et les thèmes délirants sont nombreux : le délire de référence, le délire de persécution, le délire mégalomaniaque, le délire religieux, le délire hypocondriaque, le délire érotomaniaque, le délire de jalousie, etc. Cependant, les délires de persécution et de référence sont les thèmes délirants les plus fréquents.

Les délires sont non structurés, paranoïaques, irréalistes et sans argument logique. De plus, ils sont chargés d’émotions. Le terme «perte des frontières de l’ego» décrit l’absence du corps, de l’esprit et de l’influence de ces personnes, par rapport aux autres êtres vivants et aux objets inanimés de l’environnement. Par exemple, le patient peut croire que les autres (ex. la télévision) s’adressent à lui.

Diagnostic du trouble délirant

Ce trouble est caractérisé par plusieurs types de délires, comme le délire de persécution ou de jalousie, le délire érotomaniaque, somatique, mégalomaniaque, etc. Donc, il est préféré d’utiliser le terme « trouble délirant » que le terme « l’idée paranoïaque », puisque le dernier terme a été employé pour désigner les idées délirantes de persécution et de jalousie en raison de leur présence dans la forme clinique paranoïde. Les critères diagnostiques du DSM-IV sont les suivantes (Manuel, 1997):

  •       Idées délirantes non bizarres (concernent les situations rencontrées dans la réalité telles que : être poursuivi, empoisonné, contaminé, aimé à distance ou trompé par le partenaire), durée: au moins un mois.
  •       En cas de survenue simultanée d’idées délirantes et d’épisodes thymiques, la durée totale des épisodes thymiques a été brève par rapport à la durée des périodes de délire.
  •       La perturbation n’est pas due aux effets physiologiques directs d’une substance (par exemple la consommation de drogues et autres substances psychoactives) ou d’une affection médicale générale.

Les thèmes délirants sont nombreux

Type érotomaniaque, type mégalomaniaque, type de jalousie, type de persécution, type somatique, type mixte et type non spécifié.

Le trouble délirant apparaît généralement à l’âge adulte moyen ou plus tard. Comme son évolution est très variable, il peut s’agir d’un trouble chronique caractérisé par des fluctuations, d’un épisode isolé sans rechute ou d’un épisode aigu.

Traitement du délire

La mise en place d’un traitement antipsychotique associé à une psychothérapie permet de traiter le délire. Le malade peut devenir agressif. À ce stade, l’hospitalisation devient nécessaire. La psychothérapie doit favoriser un rapport de confiance entre le patient et le thérapeute. Le thérapeute essaie de dire la vérité au patient et il doit être présent à l’heure prévue de la rencontre avec la personne concernée.

Tout à bord, le thérapeute ne combat pas les illusions irréels, mais il essaie -à travers d’une relation psychothérapeutique- d’aider le patient à découvrir comment ces idées l’empêchent de bien vivre, quelles circonstances provoquent le délire ainsi que à quoi sert l’illusion. La prise de médicaments antipsychotiques ou antidépresseurs et la psychothérapie peuvent diminuer l’anxiété, l’inconfort et la dépression et réduire les illusions.

Quelle spécialité

Les médecins pour traiter le trouble délirant sont le psychologue et le psychiatre

Prenez votre rendez-vous avec un Psychologue

Prenez votre rendez-vous avec un Psychiatre